Ressources

Parcourez les publications scientifiques, les études, les guides, les fiches pratiques, les ouvrages et les thèses ou mémoires sur les tiers-lieux.

150 résultatrésultats
Publications scientifiques

De la critique théorique au « faire » : la transformation du droit à la ville à travers les communs madrilènes

Raphaël BESSON

Dans ce dossier “Les Communs Urbains : nouveaux droits de cité ?” de Métropolitiques, Raphaël Besson met la focale sur l’Espagne et plus particulièrement Madrid ou des “laboratoires urbains” se développent dans les friches de la ville, incarnant un renouvellement urbain bottom up et open source où s’exerce un “activisme de la vie quotidienne” proche du “droit à la ville” d’Henri Lefebvre. Dans la continuité du mouvement des Indignés, des espaces vacants de la capitale y sont mobilisés par des collectifs citoyens autogérés se positionnant en laboratoires expérimentant des modalités alternatives de fabrique de la ville et une réflexion autour des communs urbains. L’un des exemples les plus inspirants est celui du Campo de la Cebada, créé en 2010 sur un ancien complexe sportif du centre ville ou encore le projet Paisaje Tetuán ; tous deux associent usagers et habitants autour de la fabrique de la ville et administrations, firmes et ingénieurs, incitant la société civile à agir directement sur l’espace urbain. Parmi les conditions nécessaires à l’impact de ces lieux comme communs urbains, réalisant des formes de démocratie participative à l’échelle locale : des espaces vacants, l’usage des outils numériques et des plateformes collaboratives et l’expérimentation comme base méthodologique.
Lire l'article
Études

Tiers-Lieux, des infrastructures civiques de résilience

Pascal DESFARGES

Pascal Desfarges fait le panorama, au travers de terrains inspirants et d’une analyse théorique, des manières dont les tiers-lieux dessinent de nouvelles géographies d'infrastructures civiques, facilitent une médiation des communs, et mènent à penser les territoires comme “cités contributives” et “infrastructures sociales”. Ceci, par la capacité des tiers-lieux à fédérer au niveau local des communautés distribuées où le citoyen est contributeur au sein de formes de démocraties contributives, “petites unités locales distribuées dans l’espace public qui valorisent une culture de la coopération mettant en scène le principe de la subsidiarité dans la fabrication d’infrastructures civiques de proximité”. La Quincaillerie Numérique à Guéret ou encore La médiathèque Intercommunale entre Dore et Allier à Lezoux permettent d’ancrer le propos de l’auteur qui préfère à la smart city, l'intelligence de la ville : "c’est-à-dire celle co-produite, fabriquée avec les citoyens en partenariat avec les politiques publiques".
Lien vers l'article
Études

Logistique des circuits alimentaires courts de proximité

RMT Alimentation Locale

Depuis 2015, le RMT (Réseau Mixte Technologique) Alimentation Locale a engagé une réflexion sur la logistique des circuits alimentaires courts et de proximité (CACP), c’est-à-dire l’organisation des flux de matières, des flux d’informations et des flux financiers au carrefour de la recherche et du faire. Depuis 2020, et après de premières publications exploratoires, le RMT Alimentation Locale a constitué un groupe de travail oeuvrant à la rédaction d’un état des lieux des circuits courts alimentaires en France. Parmi elles, le rapport commandé par la Fondation Carasso : “Logistique des circuits courts alimentaires de proximité : état des lieux, nouveaux enjeux et pistes d’évolution”. Ce rapport, accompagné d’une synthèse, cartographie les problématiques et enjeux de la logistique des circuits alimentaires courts et de proximité, en référençant les initiatives existantes - notamment les mécanismes de mutualisation à l'œuvre entre acteurs - potentiels démonstrateurs pour un passage à l’échelle. Les tiers-lieux nourriciers et alimentaires pourraient compter parmi les points nodaux du développement de circuits alimentaires de proximité.
Lire le rapport
Livres et revues

Régime général. Pour une sécurité sociale de l’alimentation

Kévin CERTENAIS & Laura PETERSELL

L'ouvrage est un manifeste pour un système alimentaire postcapitaliste à même de lutter contre les inégalités et rapports de domination que reproduit la centralisation de la production par les multinationales. Membre de l’association d’éducation populaire Réseau Salariat fédérant des professionnels pour l’appropriation collective des moyens de production, les auteurs appellent par ce manifeste à réinventer un système de production alimentaire fondé sur cinq piliers : le travail, la propriété, la gouvernance, l’investissement et une vision partagée multi-acteurs : des entreprises de la filière alimentation conventionnée par les caisses de Sécurité Sociale dont la main d’oeuvre serait copropriétaire des outils de production pour une filière "débarrassée des objectifs lucratifs”. L'ouvrage appelle à multiplier les micro-fermes - celles-ci produisant actuellement 70% de l’alimentation mondiale, pour 25% d’occupation des terres agricoles - et des tiers-lieux nourriciers pour engager cette transition tant sociale qu’environnementale.
Lire l'ouvrage
Livres et revues

Reprendre la terre aux machines. Manifeste pour une autonomie paysanne et alimentaire

L'Atelier Paysan

L’Atelier Paysan est une coopérative accompagnant le monde agricole dans la conception et la fabrication de machines et de bâtiments adaptés à une agroécologie paysanne. En 2021, la coopérative publie aux éditions du Seuil “Reprendre la terre aux machines. Manifeste pour une autonomie paysanne et alimentaire” appelant à un changement de paradigme radical, au-delà de l’enthousiasme de l’opinion publique pour les circuits courts, le bio et les AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne), du modèle de production agricole. L’essai appelle à déjouer la confiscation des savoirs et savoir-faire par les technologies et la logique d’économie d’échelle du marché pour revenir à des pratiques conviviales au sens d’Ivan Illich, soit la maîtrise d’outils, des ressources et d’échelles dans la production alimentaire par l’auto-conception de machines et de bâtiments en phase avec ces pratiques paysannes DIY. Un plaidoyer qui résonne avec les initiatives portées par l’émergence des tiers-lieux nourriciers qui comptent parmi ces alternatives comme démonstrateurs d’autres manières de produire à l’échelle des territoires.
Lire l'ouvrage
Fiches pratiques et guides

Les tiers-lieux nourriciers, engagés pour la transition agroécologique et alimentaire

Yuna CHIFFOLEAU, Julie DECHANCÉ, Juliette PERES et al.

Dans cette étude d’une soixantaine de pages, Fab’Lim avec le soutien de l’Inrae (L’Unité Mixte de Recherche Innovation, rattachée à l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement) et la Chaire AgroSYS de l'Institut Agro de Montpellier, donnent à voir les résultats d’une étude articulée au recensement de 125 tiers-lieux nourriciers en France et d’entretiens avec 15 d’entre eux entre 2019 et 2020. L’étude donne des clés de lecture pour comprendre les singularités des tiers-lieux nourriciers tant au niveau des enjeux alimentaires qu’agroécologiques sur les territoires. Elle permet ainsi d’inspirer d’autres porteurs de projets grâce à l’essaimage de bonnes pratiques, en convoquant quelques matrices pour représenter le positionnement de tiers-lieux nourriciers en fonction de leurs visions, impacts, et de la pondération de leurs activités.
Lire la brochure

Autres espaces de ressources